cedric sileo : ingénieur, intelligence artificielle, docteur en sciences

lundi | 20 novembre 2017

IBM simule le cerveau d' un chat

Même si les ordinateurs d'aujourd'hui sont puissants et capables de nous assister dans de nombreux domaines, ils n'en restent pas moins complètement idiots, incapables d'avoir une cheminement intellectuel, de penser, de délivrer un raisonnement de façon « humaine ». Mais cela ne devrait pas perdurer indéfiniment. En effet, après avoir simulé 40% du cerveau d'une souris en 2006, le cerveau complet d'un rat en 2007 et 1% d'un cortex cérébral humain cette année, des chercheurs d'IBM sont parvenus à simuler le cerveau d'un chat à l'aide de pas loin de 150 000 processeurs (rien que ça !). La puissance de calcul délivrée par ces  147 456 processeurs exactement et 1,44 téraoctets de RAM est 100 000 fois supérieure à  elle d'un ordinateur classique.

blue gene

Cette simulation fonctionne cependant 100 fois moins vite qu'un vrai cerveau de chat mais elle permet de visualiser les mécanisme de construction des pensées et comment les neurones et les synapses interagissent ensemble.s Ce « cerveau électronique » n'est donc pas encore capable de penser par lui-même et le fonctionnement du cerveau d'un chat est moins complexe que celui d'un humain. Il n'empêche que Dharmendra Modha, responsable de l'informatique cognitive au département de recherche d'IBM et principal auteur de l'étude, estime que nous devrions parvenir à simuler le fonctionnement d'un cerveau humain d'ici la prochaine décennie. D'autre part, ce travail devrait nous amener progressivement vers l'informatique « cognitive » avec des ordinateurs capables de structurer leurs données et leurs calculs de manière différente, de manière plus « humaine » si l'on peut dire. Ça n'est qu'un début….

(sources BM7 Blog)

 

chef de projet web technologies intelligence information formation chef projet artificielle doctorat informatique maîtrise développement thèse université systèmes recherche société temps base machines machine problèmes connaissances problème techniques exemple système règles internet définition