cedric sileo : ingénieur, intelligence artificielle, docteur en sciences

mardi | 26 septembre 2017

Main chifoumi

Voilà un peu plus d’un an, une équipe de l’université de Tokyo présentait une main robotiséeultrarapide capable de battre systématiquement un humain au jeu de pierre-feuille-ciseaux, aussi appelé chifoumi. Pour cela, elle était reliée à un capteur de vision à haute vitesse associé à un système de reconnaissance des formes. Résultat, il ne lui fallait qu’une milliseconde pour identifier lemouvement de la main de son opposant et en déduire la forme qu’il allait proposer. Et grâce à l’extrême vélocité de ses servomoteurs, la main pouvait dégainer sa forme en 20 ms alors qu’il faut 60 ms à un humain.

Avec une telle vitesse d’exécution, le taux de réussite à ce jeu de réflexe était de 100 %. Problème : il s’est avéré que la main robotisée trichait ! En effet, la séquence de 20 ms était décalée de telle sorte que la machine montrait son geste après que son adversaire ait achevé le sien. Tout cela se passait à haute vitesse et dans une proportion invisible à l’œil nu.

Dim lights Embed Embed this video on your site
La main robotisée utilise un capteur de vision à haute vitesse. Au chifoumi, il ne lui faut qu’une milliseconde pour identifier le mouvement de la main de son opposant et en déduire la forme qu’il veut proposer. © Université de Tokyo, Ishikawa Oku Lab, YouTube

Après le chifoumi, des robots-assistants plus réactifs ?

Peut-être piqués au vif par les critiques, les chercheurs de l’Ishikawa Oku Lab se sont remis au travail pour perfectionner le système. Et les voici de retour, avec une nouvelle version garantie sans triche et toujours aussi efficace. Le système est le même et sa vélocité est identique. Mais la séquence d’anticipation du geste et d’action se produit désormais plus tôt. Au lieu de commencer au moment où l’humain achève son geste, elle débute en amont et se termine quasiment en même temps que l’adversaire. L’honneur est sauf !

Les chercheurs n’expliquent pas comment ils ont procédé pour améliorer leur système prédictif. Reste à voir quels peuvent être les débouchés pour ce type de technologie. On pense à des robotsplus réactifs capables d’assister les humains de manière plus efficace. Et pourquoi ne pas permettre aux robots-footballeurs de la RoboCup de gagner leur pari de vaincre les joueurs humains à l’horizon 2050 ?

(Sources FuturaSciences)

 

chef de projet web technologies intelligence information formation chef projet artificielle doctorat informatique maîtrise développement thèse université systèmes recherche société temps base machines machine problèmes connaissances problème techniques exemple système règles internet définition